jacksons victory tour
collector, dossier, NEWS

Michael Jackson et les Jacksons, stars du petit-déjeuner (Partie 2)

Fin 1982 – Début 1983

En décembre 1982, E.T. l’Extra-terrestre investit les salles de cinéma et devient le film culte de toute une génération.

A l’automne 1982, Michael Jackson a été préalablement associé à la promotion du projet pour lequel il enregistre un livre audio pour MCA Records plus connu sous le nom de “E.T. Storybook”.

La maison de disque ne respecte pas le contrat que Michael avait signé avec CBS. Cette dernière était prioritaire sur le marché pour lancer le nouvel album du chanteur :  “Thriller”. La justice tranche et les livres audio sont retirés du circuit de distribution.

Longtemps, des rumeurs ont laissé croire que les disques avaient été détruits, faisant ainsi gonfler l’intérêt des admirateurs du chanteur. Bien conservés dans des hangars, le Storybook a finalement connu une diffusion contrôlée de 500 000 exemplaires qui a permis à tous les fans d’obtenir la chanson inédite “Someone in the Dark” produite par le trio Quincy Jones, Rod Temperton et Bruce Swedien.

E.T. Cereals general mills michael jackson

General Mills surfe sur le succès du film et sort une gamme de céréales exclusive au goût de beurre de cacahuète et de chocolat sous la forme des deux seules lettres “E” et “T”. A l’instar des céréales Alpha Bits, les enfants s’amusent à faire glisser les lettres dans leur bol de lait afin de recomposer le nom du personnage principal du film.

L’opération ici portée sur la boîte de céréales donne la part belle au projet du Storybook avec Michael Jackson.

General Mills offre la possibilité aux fans du film et du chanteur de recevoir gratuitement (ou presque) le disque ou la cassette contre l’envoi de 5 preuves d’achat. Ne vous y essayez plus, l’opération était valable jusqu’au 30 avril 1985.

 

Visuel du coupon qu’il fallait retourner

E.T.-Storybook-coupon

 

L’offre est déclinée également au Canada avec une boîte de céréales bilingue, en anglais et en français. Cette fois, le disque ou la cassette sont envoyés contre la somme de $6,99 (dollars canadiens) et deux preuves d’achat. (Merci à Hector Barjot pour le visuel)

E.T. cereals canada michael jackson storybook

E.T.-coupon-canada-1

 

E.T.-coupon-canada-2

E.T. storybook general mills cereals michael jackson

Le stock de disque étant en baisse drastique à cause de la discorde entre MCA et CBS, certaines sources émettent l’hypothèse que la version promotionnelle blanche du livre audio a été largement envoyée aux souscripteurs de cette opération.

 

Amusez-vous comme à l’époque et permettez à E.T. de retrouver ses céréales préférés.

E.T. game cereals Michael Jackson

 

En 1984

Les Jacksons célèbrent leur Victoire !

C’est au tour de la compagnie Kelloggs de devenir le partenaire privilégié de la famille Jackson.

Les six frères desormais réunis sortent l’opus “Victory” avant d’investir les stades américains avec leur Victory Tour.

Pour l’occasion, Kelloggs développe un opération marketing en trois temps :

  1.  6 épisodes, sous la forme de petits textes à lire le temps du petit-déjeuner, sont à retrouver et à découper au dos des paquets de céréales de la marque. Il permettent de connaître toute l’histoire du groupe. La série, nommée “The Jacksons Story”, vous est détaillée plus bas.
  2. 4 autocollants sont placés de façon aléatoire dans les diverses boîtes de céréales. En tout, 24 autocollants sont à collectionner.
  3. Chaque paquet donne la possibilité de remplir un coupon et de commander un album collector “indispensable” pour y rassembler tous les autocollants en plus du prolongement de la magnifique histoire de l’ascension du groupe. Et pour la modique somme de $3.95, vous recevez également un sticker géant!

kelloggs jacksons victory cereals

The Jacksons’ Story
Chapter1 – The Broken Guitar String

There had always been music in the Jacksons’ tiny Gary Indiana home. Their parents, Katherine and Joe loved music and Joe dreamed of making his living as a guitarist. Many nights, Joe would carefully bring his guitar from its special stand in the bedroom and the Jackson house would come alive with music.
One day Joe came home from his job as a crane operator and found a broken string on his guita. Nervously, Tito stepped forward and admitted playing with the cherished guitar. He and his brothers had played it often when father was at work. At first, Joe was angry. Then he was curious. « Let me hear youplay » he said. He was amazed how much they had learned from watching.
Joe was proud that his sons shared his interest in music and he could see they had talent. He taught them to play instruments and to sing harmony. Every morning they went to school and every afternoon they did their chores. They practiced, practiced, praticed in 1965. « The Jackson Five » entered a talent competition at a local hight school and won first place. « The Jackson Five » had taken their first small step toward fame. There was no turning back.

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

 

L’histoire des Jacksons
Chapitre 1 – La corde de guitare cassée

Il y a toujours eu de la musique dans la petite maison des Jackson à Gary dans l’Indiana. Leurs parents, Katherine et Joe adoraient la musique si bien que Joe rêvait de gagner sa vie en tant que guitariste. Chaque soir, Joe rapportait avec précaution sa guitare dans son étui avant de la ranger dans la chambre à coucher du couple. La maison des Jackson s’animait parfois au son de sa musique.
Un jour, Joe est rentré de son travail de grutier et a trouvé une corde cassée sur sa guitare. Nerveusement, Tito s’avança et admit bien vite avoir joué de la précieuse guitare. Ses frères et lui l’avaient souvent empruntée lorsque leur père était au travail. Au début, Joe était très en colère. Il s’avéra ensuite curieux : «Laisse-moi dont t’entendre jouer» dit-il. Il fut alors surpris de voir combien ses enfants avaient appris en le regardant.
Joe était si fier de constater que ses fils partageaient son intérêt pour la musique et il pouvait désormais constater qu’ils avaient tous bien du talent. Dès lors, Il leur a appris à jouer des instruments et à chanter en harmonie. Chaque matin, ils allaient à l’école et chaque après-midi, ils s’adonnaient à leurs répétitions quotidiennes. Ils ont pratiqué, pratiqué, pratiqué en 1965. «Les Jackson Five» ont ensuite participé au concours de talents d’une école locale et ont remporté la première place. «Les Jackson Five» avaient fait leur premier petit pas vers la gloire. Il n’y aurait plus de retour en arrière.

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

jacksons cereals kelloggs victory

The Jacksons’ Story
Chapter 2 – A hard climb to the first hit

It had been a hard three years for « The Jackson Five ». Every day they went to school and practiced. On weekends they performed in talent shows. Much of their father’s hard earned paycheck was used to buy instruments for the group. This meant the Jackson home was sometimes short of money. But it was always filled with love.
When the group was good enough to perform professionally, they appeared in small clubs near their Gary Indiana home. Soon they were riding their Volkswagen bus to jobs as far away as New York and Arizona. By 1968, The Jacksons had spent three years of their young lives creating music. Their hours of hard work were about to pay off.
Many famous entertainers saw them perform and thought they were very special. But it was singer Diana Ross who became the Jacksons’ number one fan. When they signed a contract with Motown Records, they joined Diana to make the hit album « Diana Ross Presents The Jackson Five ». The album sold two million copies almost immediately it was the first hit record by this unique group that was about to write it’s own chapter in music history.

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

 

L’histoire des Jacksons
Chapitre 2 – Une difficile montée vers le premier succès.

Pendant trois ans, le quotidien fut difficile pour «Les Jackson Five». Chaque jour, ils allaient à l’école puis répétaient. Le week-end, ils allaient jouer dans des spectacles de talents. Une grande partie du salaire durement gagné par leur père était utilisé pour acheter des instruments pour le groupe. Le cocon familial des Jackson était parfois à court d’argent. Il était cependant toujours empli d’amour.
Lorsque le groupe fut assez bon pour se produire de manière professionnelle, ils ont parcouru les petits clubs près de leur domicile de Gary dans l’Indiana. Bientôt, ils arpentaient les routes à bord de leur bus Volkswagen pour des contrats aussi lointains que New York et dans l’Arizona. En 1968, les Jackson étaient forts de trois années dans la musique. Leurs heures de travail acharné étaient sur le point de porter leurs fruits.
De nombreux artistes célèbres les ont alors vus jouer et ont tous pensé qu’ils étaient très spéciaux. C’est la chanteuse Diana Ross qui est devenue la toute première fan des Jackson. Dès la signature de leur contrat avec Motown Records, ils ont rejoint Diana pour enregistrer l’album à succès «Diana Ross presents The Jackson Five». L’album s’est vendu à deux millions d’exemplaires presque immédiatement. Il s’agissait du premier disque à succès de ce groupe unique sur le point d’écrire son propre chapitre de l’histoire de la musique.

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

kelloggs jacksons victory cereals

The Jacksons’ Story
Chapter 3 – Click ! America tunes in the Jacksons

The television cameras were ready. The Jacksons waited nervously backstage as Ed Sullivan introduced them : « And now, ladies and gentlemen, I give you « THE JACKSON FIVE ». Suddenly, five talented bundles of energy exploded onto millions of television screens across the country. It was 1970, just five years after their first public performance in a local talent show. Now, across the nation, TV viewersfelt in love with the Jacksons who could do everything… sing, play instruments, dance, act, perform comedy routines, mimic famous stars.
Soon, The Jacksons were invited to be on all the top TV variety show. They appeared on many TV specials like the one shown here with funny men Tommy Smothers and Bill Cosby. Saturday morning cartoon watchers laughed at the antics of the animated Jackson Five.
In 1976, the family began a weekly TV series on CBS, « The Jacksons ». Everyone was amazed by how many letters poured in from new fans of all ages from all over the world. The show was a success, but the Jacksons missed performing for live audiences. It was time, they decided, to return to the road and to the fans that they loved.

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

 

L’histoire des Jacksons
Chapitre 3 – On tourne! Le son des Jacksons à la conquête de l’Amérique.

Les caméras de télévision étaient prêtes. Les Jacksons attendaient nerveusement dans les coulisses quand Ed Sullivan s’apprêtait à les présenter : «Et maintenant, mesdames et messieurs, je vous présente « THE JACKSON FIVE ». Soudainement, cinq sources d’énergie talentueuse ont littéralement explosé sur des millions d’écrans de télévision à travers tout le pays. C’était en 1970, cinq ans seulement après leur première représentation publique dans un spectacle de talents locaux. À travers le pays, les téléspectateurs étaient désormais tombés amoureux des Jacksons qui savaient tout faire: chanter, jouer des instruments, danser, jouer la comédie, donner des élans comiques, imiter des stars célèbres.
Bientôt, les Jacksons sont invités à participer à toutes les émissions de variétés les plus populaires. Ils sont apparus dans de nombreuses émissions spéciales comme celle présentée ici avec les comiques Tommy Smothers et Bill Cosby. Les amateurs de dessins animés du samedi matin se sont esclaffés devant les blagues de la série animée Jackson Five.
En 1976, la famille lance une série télévisée hebdomadaire sur CBS, «The Jacksons». Tout le monde a été très surpris par le nombre incroyable de lettres envoyées par de nouveaux fans de tous âges et du monde entier. Le spectacle a été un réel succès, mais les Jacksons ont longtemps manqué de se produire devant leur public. Il était temps pour eux de retourner sur la route et au contact de leurs fans bien aimés.

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

kelloggs cereals jacksons victory

The Jacksons’ Story
Chapter 4 – Moving Up – Reaching Out

The Jacksons loved a parade ! Sometimes they would act as Grand Marshals, leading the whole parade. Other times, they rode floats like this one in the 1978 Orange Bowl. Being in parades was fun and, best of all, it gave The Jacksons a chance to be close to their fans.
The group began going on tour. Magic sparked the air of every Jackson performance and young crowds went wild each time the group began performing one of its hits. Adult audience loved the family revue. The Jacksons brought to Las Vegas. Especially popular were their amazing impressions of famous show business stars.
The Jacksons began reaching out to people in other countries. Their 1979 world tour took them to Asia, Europe, Africa, The Carribbean and South America. Foreing audiences did not always understand the words to the songs, but there was no mistaking « The Jacksons » love. Near the tour end, they appeared before HM Queen Elizabeth II at a Royal Command performance. By the time they returned home, this talented, joyous, electric group had become our country’s most exciting good-will ambassadors.

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

(Merci à  Francois Guerrini)

L’histoire des Jacksons
Chapitre 4 – Aller de l’avant – Aller au-delà

Les Jacksons aimaient défiler! Parfois, ils apparaissaient en tête de cortège et menaient tout le défilé. Parfois, ils montaient sur des chars comme ici lors de l’Orange Bowl de 1978. Être au coeur des défilés était amusant et, mieux encore, cela donnait aux Jacksons l’occasion de se rapprocher de leurs fans.
Le groupe est ensuite reparti en tournée. La magie marquait l’ambiance de chaque représentation des Jacksons et les jeunes foules se sont déchaînées chaque fois que le groupe a commencé à interpréter l’un de ses succès. Le public adulte a quant à lui apprécié la revue familiale que les Jacksons ont amené à Las Vegas. Les commentaires élogieux des stars du spectacle n’arrêtaient pas de pleuvoir.
Les Jacksons ont ensuite commencé à toucher les publics d’autres pays. Leur tournée mondiale de 1979 les a conduits en Asie, en Europe, en Afrique, dans les Caraïbes et en Amérique du Sud. Ces nouveaux publics ne comprenaient pas forcément les paroles de leurs chansons, mais savaient parfaitement transcrire leurs preuves d’amour envers «The Jacksons». Vers la fin de la tournée, ils se sont produits devant Sa Majesté la Reine Elizabeth II lors d’un spectacle sur commande royale. À leur retour chez eux, ce groupe électrique, talentueux et joyeux était devenu le plus grand ambassadeur de notre pays.

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

kelloggs cereals victory jacksons

The Jacksons’ Story
Chapter 5 – The Peacok is perfect !

Something was missing. By the late 1970’s it seemed like the Jacksons had everything. One great hit after another. Performances to audiences around the world. Famous fame and fortune. Still, something was missing.
Perhaps because of the love and closeness in their own family. The Jacksons had long believed that people of all colors, religion, and countires could live together in peace and harmony. They wanted to share this dream with their millions of fans. But how ? They decided that, since their fans loved learning the lyrics to their songs, The Jacksons would write some very special words. The performers would become composers.
The Jacksons decided the peacock was the perfect symbol for their new work. The bird’s beauty is created by many brilliant colors joining together. Soon, peacock feathers decorated the group’s costumes in the « Can You Feel It » video, and the peacock symbol appeared on the « Destiny » and « Triumph » albums. On the back of the « Triumph » album is written « We, like the peacock, try to integrate all races into one, through the love and power of music »

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

 

L’histoire des Jacksons
Chapitre 5 – Le paon, c’est parfait!

À la fin des années 1970, il semblait que les Jackson avaient tout. Ils enchainaient les succès. Ils donnaient des concerts devant des publics du monde entier. Ils étaient célèbres. Pourtant, quelque chose manquait.
Peut-être à cause de l’amour et de la proximité au sein de leur propre famille. Les Jacksons croyaient depuis longtemps que les personnes de toutes les couleurs, de toutes les religions et de tous les pays pouvaient vivre ensemble en paix et en parfaite harmonie. Ils voulaient tellement partager ce rêve avec leurs millions de fans. Mais comment ? Ils ont alors décidé, au vu de l’amour que leur témoignaient leurs admirateurs qu’ils leurs écriraient désormais des paroles très spéciales. Les interprètes deviendraient alors des compositeurs.
Les Jacksons ont décidé que le paon était le symbole idéal pour leur nouvelle œuvre. La beauté de l’oiseau est créée par la combinaison de nombreuses couleurs brillantes. Bientôt, des plumes de paon ont décoré les costumes du groupe dans la vidéo «Can You Feel It» et le symbole du paon est apparu sur les albums «Destiny» et «Triumph». Au dos de l’album «Triumph», il est écrit: «Nous, comme le paon, essayons d’intégrer toutes les races en une, à travers l’amour et le pouvoir de la musique»

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

fruit loops kelloggs cereals jacksons victory

The Jacksons’ Story
Chapter 6 – A « Victory » Celebration

Where do you go when you reach the top ? If you’re The Jacksons, « the top » is just another beginning. Some of the brothers began appearing as solo acts. Fans worried that the Jacksons might stop performing as a group. They needn’t have. In their 1984 « Victory » album, the six Jackson brothers were together again, better thane ver. Soon, they announced plans for their 1984 « Victory Tour ». It would be, they said, the greatest musical tour in history. And what tour it was !
The show needed a lot of room and the Jacksons searched the country for the largest stadiums theu could find. It took 30 trucks to move their specially designed five story stage. They bombarded the audience with fireworks, lasers, and explosions. A two story TV screen played overhead while 10-foot Kreeton monsters danced below.
And then, best of all, The Jacksons started playing their music. And soon everyone was singing. And everyone was dancing. And everyone in the audience helped celebratethe Victory of an American dream and a family named Jackson.

Read more Jacksons’ history on other Kelloggs packages and in the Collector Sticker Album.

 

L’histoire des Jacksons
Chapitre 6 – La célébration d’une «Victoire»

Où allez-vous quand vous atteignez le sommet? Si vous êtes The Jacksons, le sommet n’est qu’un nouveau début. Certains des frères ont commencé à se produire en solo. Les fans craignaient alors que les Jacksons cessent de jouer en groupe. Ils n’en avaient pas besoin. Dans leur album «Victory» de 1984, les six frères Jackson étaient tous à nouveau réunis. Bientôt, ils ont annoncé un nouveau plan de tournée avec le «Victory Tour» de 1984. Il s’agirait, disaient-ils, de la plus grande tournée musicale de l’histoire. Et quelle tournée ce fût!
Le spectacle nécessitait beaucoup d’espace et les Jacksons ont parcouru le pays à la recherche des plus grands stades qu’ils ont pu trouver. Il a fallu 30 camions pour déplacer leur scène spécialement conçue de cinq étages. Ils ont bombardé le public avec des feux d’artifice, des lasers et des explosions. Un double écran de télévision diffusait le spectacle pendant que des monstres de 3 mètres dansaient en-dessous.
Et puis, mieux encore, les Jacksons ont entonné leur musique. Et bientôt tout le monde chantait. Et tout le monde dansait. Et tout le monde dans le public a participé à la célébration de la victoire d’un rêve américain et d’une famille nommée Jackson.

Retrouvez de nouveaux chapitres de l’histoire des Jacksons au dos des paquets de céréales Kelloggs et dans le « Collector Sticker Album ».

 

Le Collector Sticker Album

collector sticker album jacksons kelloggs

Télécharger la version vierge

Téléchargez la version avec les stickers

 

Le jumbo sticker exclusif, livré avec l’album collector

jumbo sticker jacksons victory kelloggs

 

La collection complète des 24 stickers

 

Un pressage promotionnel américain de l’album “Victory”, sous la forme d’un picture disc logé dans une très belle pochette gatefold, fait état du partenariat victorieux !

victory picture disc jacksons kelloggs

Sur le même modèle, deux pressages canadiens plus rares, dont un rédigé en français, sont toujours très convoités par les collectionneurs.victory picture disc jacksons kelloggs

kelloggs joie de la victoire jacksons

 

La promotion s’affiche partout dans les magasins sous la forme de panneaux publicitaires impossibles à éviter.

kelloggs victory jacksons display

 

 

torche jacksons victory

Le saviez-vous ?

Au Canada, à l’instar de Kelloggs, le géant Yoplait est également partenaire du Victory Tour, mais c’est une autre histoire…

 

You may also like...

Laisser un commentaire