Culture, Thriller, tribute

MJStreet Weekly (semaine du 03/11/2019)

Des chiffres et des hommages en pagaille… C’est le MJStreet Weekly !

Le classement des célébrités décédées les plus rentables vient de tomber. Sans grande surprise, Michael Jackson arrive une nouvelle fois en tête de ce classement avec 60 millions de dollars de revenus estimés selon le « très sérieux » Forbes. L’année dernière l’Estate of MJ avait gagné 400 millions de dollars, principalement suite à la vente des parts d’EMI Publishing que détenait le chanteur à Sony (montant de la transaction : 287 millions de dollars).

À noter que le catalogue Jackson a été encore plus streamée en 2019 (voir plus bas). La polémique de Leaving Neverland a peut-être encouragé quelques radios à boycotter sa musique pendant quelques temps (cette quarantaine est à présent levée au Canada), mais le public ne s’est pas laissé impressionner par cette chasse aux sorcières aux relents de révisionnisme. Les gens soutiennent donc Michael Jackson, même au moment de fêter Halloween, période pendant laquelle Thriller effectue toujours un retour spectaculaire dans les charts. Le terrain s’assainit à mesure que la polémique lancée par Reed, Safechuck et Robson s’essouffle.

Mais le bilan de cette année 2019 reste triste : l’Estate a loupé le coche pour lancer une campagne digne de ce nom autour de leur artiste : on aurait pu imaginer une célébration respectueuse de la mémoire du Roi de la Pop en juin dernier, des sorties de vidéos en HD sur support physique et/ou digital. Mais les avocats qui gèrent la fortune du Roi de la Pop préfèrent décidément miser sur un investissement minime leur garantissant un maximum de revenus. Une gestion facile basée sur le haut rendement et qui laisse beaucoup trop d’admirateurs de MJ sur leur faim.

 

À voir au Hard Rock Café de Las Vegas : un des fameux gants de Michael Jackson, dans le cadre de l’exposition intitulé The Farewell Tour. Ouvert du jeudi au lundi, de 11h à 20h. Entrée gratuite. Infos ici.

Halloween a une nouvelle fois été fêté avec Thriller comme bande son intemporelle. L’image du Roi de la Pop est de plus en plus associée à cet événement annuel. Quelques exemples en images.

Grosse parade à NYC.

Un mix Ghostbusters / Thriller à Portsmouth.

Un délire sympa au Texas.

Une choré avec les petits élèves de l’école élémentaire de Bradford.

Et à Paris a eu lieu au Wanderlust la première Thriller Night Party !

Et la même chose au Code45, toujours à Paris.

On termine avec le Billboard qui déchante un peu et a du se rendre à l’évidence : le catalogue de Michael Jackson est de plus en plus en streamé. Les chiffres parlent d’eux -mêmes. Le répertoire du Roi de la Pop a connu une hausse de 22,1% cette année, dépassant la croissance du reste de l’industrie du streaming qui est de 21,8%. Mute who ?

You may also like...

Laisser un commentaire