documentaire, NEWS, tribute, video

MJStreet Weekly (semaine du 18/08/2019)

Oprah perd ses plumes, Diana rend hommage à Michael, sans oublier le docu Lies of Neverland…. C’est le MJStreet Weekly !

 

La bataille continue entre l’Estate of Michael Jackson et HBO au sujet de l’émission Leaving Neverland. HBO a demandé au tribunal à ce que l’action en justice initiée par l’Estate soit rejetée. Il semble que la chaîne de télévision, en plein déclin depuis la fin de certaines de ses séries phares, cherche à trouver une sortie de secours dans ce dossier. La chaîne accuse les ayant droits de Jackson d’avoir soumis ce dossier directement au tribunal, en dehors de toute négociation privée, afin d’attirer l’attention du public et de soutenir leur campagne de communication contre Leaving Neverland.

L’Estate a réagi vendredi en déclarant : « Un contrat n’expire pas parce que vous en avez décidé ainsi, et c’est ce que HBO essaie de faire dans cette affaire », faisant référence à la clause de non dénigrement conclu entre Michael Jackson et la chaîne de télé en 1992 avant la diffusion du concert du Dangerous Tour capté à Bucharest. « Il n’y a pas de date d’expiration indiquée dans le contrat, et rien n’y met fin aux yeux de la loi. De même, le premier amendement ne protège pas HBO lorsque la station a délibérément violé ses obligations contractuelles. L’Estate reste confiant et pense que la tentative de HBO d’échapper à ses obligations contractuelle échouera ».

Rien n’est joué donc, et cette affaire reste surtout une question de grosses sommes d’argent. L’Estate réclame 100 millions de dollars en dommages et intérêts à HBO. Les ayant droits du King of Pop auraient pu attaquer HBO et les producteurs de Leaving Neverland pour avoir utilisé des vidéos et des photos qui appartiennent aux sociétés de Michael Jackson (MJJ Productions et Optimum Productions), mas ils ont préféré prendre un autre angle d’attaque qui, pour l’instant, semble s’éterniser sur le bureau du juge. En tout cas c’est une histoire que l’ancien président de HBO, Richard Pleper, suivra de loin : en effet, n’oublions pas que celui qui a appuyé ce projet a du soumettre sa « démission » en février, quelques jours avant la diffusion de Leaving Neverland. À suivre…

 

Pendant ce remps, l’empire d’Oprah Winfrey continue sa descente aux enfers. Alors que les ventes de disques de Michael Jackson continuent à augmenter et que le streaming de son catalogue est également en hausse, les taux d’audience des émissions de Winfrey et l’état de santé de son réseau se dégradent. Sa société Oprah Winfrey Network sort du Top 40 des groupes de télévision américains et certains de ses shows télé enregistrent des baisses d’audience de – 40 % dans certains cas. Oprah Winfrey, c’est la traitre, celle qui donnerait les siens pour quelques dollars (demandez à l’actrice Mo’Nique ce qu’elle en pense) ou une reconnaissance des groupes et autres lobbies puissants, qui, dans le fond, la méprisent. Il n’y a qu’à voir ou revoir sa prestation dans le film « La couleur pourpre » pour réaliser à quel point elle campe dans cette comédie un rôle totalement autobiographique. Mais est-elle consciente de tout cela ? Si c’est le cas, elle se contente d’oublier toute morale et toute logique en comptant l’argent qui lui reste sur ses comptes bancaires.

 

Un peu de douceur dans ce monde de brutes : Le 14 août dernier à Las Vegas, Diana Ross a rendu hommage à son ami Michael Jackson en interprétant You Are Not Alone devant Katherine Jackson, la matriarche du clan Jackson.

 

On termine en beauté avec un documentaire court et très bien ficelé qui résume les mensonges et incohérences flagrantes trouvées dans Leaving Neverland. Ce documentaire s’intitule « Lies of Leaving Neverland », et propose, en guise de temps fort, de découvrir des extraits de la déposition de Wade Robson en 2016. Bon visionnage à tous !

 

You may also like...

Laisser un commentaire