concert, documentaire, NEWS, Thriller, tribute

MJStreet Weekly (semaine du 30/06/2019)

Des hommages, des documentaires et une jolie statue… C’est le MJStreet Weekly !

 

On commence avec la première partie du documentaire « MICHAEL FOREVER ! », réalisé par notre ami Alex Vidhan DLM. Voici la description qu’il a postée pour présenter son projet :

« Dans le cadre du 10ème anniversaire de la disparition de MICHAEL JACKSON, je viens de mettre en ligne la 1ère partie de mon documentaire, en 8 parties, consacré aux fans français de Michael Jackson.

Dans ce documentaire, 10 fans français ont accepté de se faire interviewer pour évoquer MICHAEL JACKSON, et pour tenter d’expliquer pourquoi ils sont devenus fans du king of pop.

La réalisation de ce documentaire m’a pris 3 ans. J’ai travaillé dessus durant mon temps libre. Je l’ai fait bénévolement, tout seul, et sans aucun soutien financier.
Mon but n’est pas lucratif. Je l’ai fait avec mes propres moyens, dans l’unique objectif de rendre hommage à cet artiste qui est et restera mon idole.

J’espère que vous apprécierez mon travail, même si, je le reconnais, la qualité de certaines images est contestable. J’ai essayé de faire un travail professionnel, dans la mesure de mes moyens.

Cette version n’est pas celle initiale que j’ai voulu mettre en ligne et qui a été bloquée par YouTube. Il s’agit d’une version remontée pour éviter d’être, à nouveau, bloqué sur YouTube.
Donc, malheureusement, on ne pourra pas entendre les extraits de chansons et de clips de Michael qui étaient sur la version initiale de cette vidéo.

Aujourd’hui , c’est la 1ère partie que je mets en ligne. Les 7 autres parties suivront, très prochainement, quand elles seront prêtes.

Je vous souhaite un bon visionnage et n’hésitez pas à partager si vous le souhaitez. »

À voir ici.




 

Un autre documentaire à découvrir : celui de LaVelle Smith, danseur et collaborateur de longue date du Roi de la Pop, intitulé « The Man Behind the Dance ». Attention, c’est en anglais mais c’est rempli de belles images inédites !

LaVelle Smith jr. ‘The Man Behind The Dance’ from Think Video on Vimeo.

 

 

L’artiste peintre Nate Giorgio qui a collaboré à de nombreuses reprises avec Michael Jackson a publié le dessin ci-dessous pour rendre hommage au Roi de la Pop. Merci à lui pour continuer de faire vivre l’imagerie du plus grand artiste de tous les temps.

 

Les concerts de Quincy Jones à Londres et à Paris ont fait couler beaucoup d’encre. Rappelons que l’Estate a tenté de faire interdire cet hommage. En effet, Quincy et son orchestre ne pouvaient interpréter sans autorisation les titres COMPOSÉS par Michael Jackson. Lors du concert du 23 juin à Londres, dès les premières secondes, l’intro électrique de Don’t Stop Til You Get Enough a eu raison de tous les doutes : le concert était bel et bien en hommage au Roi de la Pop. Quincy a suivi sa feuille de route, sans que l’on sache sous quelles conditions il a finalement pu ainsi interpréter les chansons écrites par Michael Jackson. Situation hallucinante en fin de spectacle : pour boucler la soirée, l’orchestre lance trois titres hors répertoire MJ, en commençant par le mythique « Give Me the Night » de George Benson. Dans la salle, certains spectateurs en profitent pour se lever et quitter l’O2. L’évidence était là sous nos yeux : ce soir-là, le public était venu en masse pour rendre hommage à Michael, là où il aurait du jouer les concerts de This Is It. À Paris, l’hommage fut différent, mais le répertoire de Michael Jackson a continué d’occuper une belle place dans la setlist. Certains reprochent à Quincy de ne pas signer tous les objets estampillés MJ aux fans qu’ils rencontrent. D’autres jurent le contraire et affirment recevoir un accueil chaleureux de sa part pendant leur brève entrevue. Impossible de rationaliser tout cela, mais on peut aussi comprendre que Quincy Jones n’ait pas envie de poser systématiquement un autographe sur une reproduction d’un blouson de MJ. Apprécions la musique pour ce qu’elle représente, et rien ne pourra effacer cette collaboration MJ / QJ, car ces deux hommes se sont soutenus pendant de nombreuses années : Michael y a gagné une oreille attentive qui l’a aidé à évoluer en tant que compositeur et arrangeur, et Quincy a réussi à élargir son répertoire et toucher le grand public comme jamais (car Michael, lui, était déjà exposé auprès du grand public au moment de faire Off the Wall). Let the good times roll !

 

 

Et pendant ce temps, en Italie : une statue de Michael Jackson officielle datant de 1995 a été restaurée et présentée au public le 22 juin à L’Europark de Milan. La sculpture mesure 8 mètres de haut.

You may also like...

Laisser un commentaire