documentaire, NEWS

MJStreet Weekly (semaine du 03/03/2019)

Cette semaine, c’est un spécial Leaving Neverland, quand HBO, M6 & co s’aventurent sur le terrain de la diffamation et du racisme.

Pour commencer, nous vous rappelons la création de MJFactuel,  plateforme d’information créée conjointement par MJStreet, MJFrance, MJBackstage, MJLegend, l’Association On The Line, On MJFootsteps, Salut Les Fans et Hector Barjot. Son objectif est de fournir aux médias, au grand public et aux fans des informations 100% factuelles et décrypter les news concernant la sortie de « Leaving Neverland ».

Suivez MJFactuel sur :
Facebook
Twitter

Aux USA, c’est une vraie tempête qui secoue le monde de Michael Jackson. Notons le parti pris d’Oprah qui a décidé d’enfoncer le Roi de la Pop avec la puissance de son réseau. Elle a notamment validé la publication ci-dessous sur l’Instagram de son magazine.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Up until a few days ago, OprahMag.com’s digital director @ariannagab was a Michael Jackson defender and had go-to lines about separating the artist from the man or how there was never any real proof that he abused children. But then @oprah and #LeavingNeverland finally convinced her to let go of the King of Pop. Her Aha-moment: Leaving Neverland is much bigger than Michael Jackson. It’s bigger than Michael Jackson’s fans, bigger than defending the soundtrack to your childhood. Instead, it is about the millions of people in this world who never got to have a childhood because of the sexual abuse they experienced before their young brains were even developed enough to know what was occurring. Tap the link in our bio to read the touching essay.

Une publication partagée par O, The Oprah Magazine (@oprahmagazine) le

On en est là : le documentaire Leaving Neverland, on le sait à présent, n’apporte aucune preuve sur la culpabilité de Michael Jackson. Certains ont décidé de croire la parole de deux hommes déjà reconnus pour avoir menti dans le passé, au lieu de se fier aux nombreuse enquêtes effectuées sur Michael Jackson (dont aucune preuve n’a pu émerger) et au verdict du procès de 2005.

Ce n’est qu’un exemple de communication négative visant à détruire l’image de Michael Jackson constaté dans les médias. Dans certains continents comme l’Asie, Leaving Neverland passe inaperçu, mais dans le monde occidental, il faut tache d’huile.

L’Estate a adapté sa stratégie : il a porté plainte contre HBO en citant une clause qui interdit à la chaine de télé en déclin de dénigrer Michael Jackson. Elle  date de 1992, date à laquelle Michael Jackson avait autorisé HBO à diffuser le concert du Dangerous Tour à Bucarest, avec un taux d’audience record à l’époque.

En fin de semaine, l’Estate a annoncé qu’il va diffuser sur YouTube pendant une période limitée trois contenus vidéo connus des fans mais qui méritent d’être mis en avant auprès du grand public. Ainsi, pour contrer HBO et la diffusion du documentaire aux accents racistes et négationnistes Leaving Neverland, seront disponibles pendant une période limitée les vidéos suivantes :

Live at Bucarest (dès le 3 mars, 8 pm ET)
Live at Wembley (dès le 4 mar 8 pm ET)

Parallèlement à tout cela, la question raciale est de plus en plus évoquée autour de cette campagne anti Michael Jackson. Le président de la Southern Christian Leadership Conference, une organisation fondée par Dr. Martin Luther King, Jr., a adressé une lettre à HBO,  Time Warner, et AT&T pour contester le choix de diffuser Leaving Neverland.

SCLC_Statement_Michael_Jackson_Documentary_All_Addresses

Les amis de Michael Jackson continuent de le défendre. Mais bien entendu, les médias n’en font pas écho.

Ainsi, Brett Barnes et Aaron Carter, qui ont tous les deux côtoyé Michael Jackson pendant de longues années, se sont exprimés sur Twitter Ils menacent de porter plainte si leur nom est évoqué dans le documentaire. De son côté, Barnes a déjà entamé une action contre HBO.


En France, M6 maintient la diffusion du documentaire le 21 mars, avec en fin de soirée (donc vers minuit…) un débat pré-enregistré avec plusieurs intervenants.
Mais bien avant cela, le film risque de se retrouver en ligne après sa diffusion sur HBO, et l’objectif pour nous tous reste de diffuser l’info que les médias ont décidé de ne pas relayer.

Notons aussi, chez nos amis anglo saxons, la création du groupe Reclaiming Neverland.
Vous pouvez notamment le suivre sur Twitter.

L’HIStoire se répète, avec la volonté pour certains de faire revivre les heures sombres de 2005. Il faut donc rester forts et vigilants…

Terminons avec une petite bouffée d’air frais avec ces images bienvenues des répétition du Bad Tour qui datent du début de l’année 1988.

Keep Michaeling…

You may also like...

Laisser un commentaire