documentaire, MJStreet Weekly, NEWS

MJStreet Weekly (semaine du 17/02/2019)

Quincy à Londres en juin, et M6 aux portes du racisme… C’est le MJStreet Weekly !

 

Quincy Jones rend hommage à Michael Jackson le 23 juin à l’O2 à Londres… Et cet évenement fait déjà couler pas mal d’encre. Une partie des fans de Michael Jackson ont manifesté leur mécontentement suite à l’annonce de ce concert. En effet, Quincy avait tenu des propos assez durs sur pas mal d’artistes récemment, dont Michael Jackson. Son pétage de plomb lui a valu de sérieuses remontrances de sa famille, si bien qu’il a par la suite publié un communiqué pour s’excuser. Mais le mal était fait et les fans de Michael (une partie d’entre eux en tout cas) lui en veulent toujours.
Alors que dire, que faire ? Brûler tous les disques auxquels il a participé en tant que producteur aux côtés de Michael ? Écrire à l’O2 pour contester ce concert ? Ou bien regarder le documentaire paru sur Netflix il y a quelques mois et comprendre une nouvelle fois le lien fort et complexe qui unit les deux hommes ? Ou alors pousser un peu plus loin la réflexion et se rendre compte que Quincy a certes fait le con avec cette déclaration, mais que dans le fond sa carrière reste éternellement liée à celle de Michael ?
Certains fans ont contesté le fait que le nom de Michael Jackson n’apparait pas sur l’affiche de son concert. La raison est simple : juridiquement, ni Quincy ni aucune autre personne ou entité ne peut utiliser le nom Michael Jackson à des fins commerciales, notamment pour des concerts ou tout autre projet faisant appel à une billetterie. Certes vous verrez toujours des shows hommages de sosies ou performers près de chez vous, qui restent confidentiels au final et n’ont pas trop à craindre de ce cadre juridique. À Las Vegas, l’un d’entre eux joue la prudence sur les terres de ONE et tourne sous le nom de « MJ Live », pour éviter tout problème avec l’Estate.
Bref, chacun verre midi à sa porte, quoiqu’il en soit, l’hommage prévu par Quincy est celui que l’Estate aurait du faire : un concert hommage où la musique et l’art de Michael Jackson occupent la première place. Et ces temps-ci, on en a  bien besoin….

Quincy Jones Presents: Off the Wal, Thriller & Bad
(Orchestre symphonique – Avec des invités spéciaux et des documentaires inédits introduisant chaque album)
Réservations

 

On continue avec l’effet papillon : Quincy à Londres et M6 qui annonce la diffusion prochaine de « Leaving Neverland ». Le sulfureux documentaire diffamatoire soutenu par HBO et diffusé au Festival Sundance se propage également en Europe car la Hollande et la Belgique comptent aussi le programmer. M6 n’en est pas à son coup d’essai dans sa volonté de nuire à Michael Jackson. On peut se demander si un tel acharnement sur un artiste de couleur ayant dominé une industrie du disque (très majoritairement) blanche n’est pas un acte raciste déguisé. En effet, pourquoi s’acharner sur Michael Jackson en revenant sur un procès et 10 ans d’enquête du FBI, sans oublier les deux plaintes de Robson et Safechuck simplement et totalement rejetées par les tribunaux,  alors que d’autres personnalités ayant reconnu leurs actes pédophiles échappent au radar de l’ex-chaine qui monte (Roman Polanski est le premier exemple qui saute à l’esprit, les hauts magistrats de l’état qui nourrissent des réseaux de pédophiles reste également un cas occulté par les médias) ?
Il est temps pour les fans de riposter. Michael Jackson est l’exemple même de l’artiste qui a été broyé par un système à qui il a pourtant beaucoup apporté. Pour lui, la facture a toujours été 10 fois plus salée. L’histoire a déjà montré que d’autres artistes noirs ont été utilisés et détruits par ce système : Ray Charles, Chuck Berry, Little Richard, James Brown, la liste est longue.

Les fans se mobilisent déjà. La campagne MICHAEL JACKSON INNOCENT lancée en Angleterre en est un. Vous pouvez soutenir ce projety qui consiste à financer une campagne d’affichage sur les bus londoniens.

En france, MJStreet, MJFrance et d’autres fans s’unissent déjà pour adresser une communication argumentée à M6 pour attirer l’attention des médias sur la réalité des faits et donner une chance (certes illusoire) au débat.

Alors que le funeste 10ème anniversaire de la disparition de Michael Jackson approche, sa mémoire en tant qu’homme, père de famille et d’artiste est à nouveau salie. Ne l’oublions pas, ces moqueries à base se Wacko Jacko depuis des années et cette volonté constante de briser ce qu’il a construit est une forme de racisme déguisé : une partie de l’opinion et des médias n’a jamais accepté la réussite totale de Michael Jackson surtout depuis le jour où il a racheté le fameux catalogues des Beatles (tout un symbole quand on y pense).

Pour terminer, signalons que l’Estate décale l’arrivée du projet MJ on Broadway au printemps 2020 (le show devait débuter en octobre à Chicago). Visiblement, les préparatifs de ce nouveau spectacle prennent plus de temps que prévu. Notons que l’Estate a envoyé pas mal de mails aux personnes en charge du documentaire Leaving Neverland. Des actions jugées timides par la communauté : c’est à se demander pourquoi aucun recours en justice pour diffamation n’a été engagé par les ayants droit du Roi de la Pop depuis le début de cette affaire… Un bien triste monde.

You may also like...

Laisser un commentaire