NEWS

Que deviennent le projet photobook « Short Films » annoncé par Picacdilly et les anciens numéros d’INVINCIBLE Magazine ?

PHOTOBOOKS « SHORT FILMS » ET ABONNEMENTS À INVINCIBLE MAGAZINE
Le projet Photobook « Short Films » est le dernier que j’ai réalisé pour Piccadilly. Je l’ai conçu sur une demande formulée par M. Chalumeau pour Piccadilly. À plusieurs reprises je lui ai demandé s’il souhaitait réaliser ce projet car il nécessitait un dossier iconographique solide (et donc couteux), avec des photos rares et inédites. À chaque fois, il m’a assuré que tout était ok. C’est sur cette base que j’ai créé la maquette de ce photobook avec Maxime Prieux, l’infographiste qui avait déjà mis en page le numéro 11 d’INVINCIBLE. M. Chalumeau a mis en route les précommandes en présentant les deux volumes vendus séparément et aussi sous la forme d’un « bundle « spécial.

Malheureusement, alors que les premières commandes arrivaient, j’ai vite appris que l’argent perçu a été utilisé pour régler entre autres, des créanciers. La trésorerie n’a donc pas servi à lancer l’impression du volume I, annoncé fin mars, puis décalé en mai et maintenant annoncé pour juillet 2017. Lorsque j’avais encore accès au dossier, l’imprimeur, Imago, n’avait pas souhaité donner d’accord à Piccadilly pour mettre en place l’impression du premier tome. À ce jour, des éléments que j’ai à ma disposition, ce projet reste dans les cartons.

Maxime et moi sommes très fiers d’avoir conçu ces pages. J’avais réussi à négocier des clichés rares de Michael Jackson auprès de l’agence Starface, qui gère les droits des photos de Mr Sam Emerson. Certains de ces clichés ont depuis fuité sur le net, comme cela arrive très souvent. Il n’en demeure pas moins que les pages de ce photobook sont un hommage touchant à Michael Jackson, le visionnaire et le créateur de courts métrages que des artistes finalement plus suiveurs que leaders (comme Madonna par exemple) n’ont jamais réussi à égaler.

À ce jour Piccadilly annonce la sortie du premier tome du projet « Short Films » le 17 juillet. J’espère pour tous les fans que cette date sera tenue et la promesse honorée. Dans le cas inverse, il existe tout un cadre légal qui permettra aux personnes ayant précommandé ces ouvrages de faire valoir leurs droits, avec les sanctions logiques pour Piccadilly. Cette remarque vaut également pour les abonnements que Piccadilly assure solder ou compenser dans la dernière communication que la société a envoyée aux fans.

Je vous rappelle à toute fin utile l’adresse postale de Piccadilly (également présente à l’intérieur du magazine) si vous souhaitez les contacter pour obtenir des informations sur vos commandes en cours :

Piccadilly
À l’attention d’Olivier Chalumeau
44, avenue Aubert
94300 VINCENNES

Je tiens aussi à préciser que je n’ai réalisé que le volume I de ce projet Photobook. Lorsque j’ai quitté Piccadilly, le contenu du volume II n’était pas encore créé. Je ne sais donc pas si ce Photobook sera réalisé, et si oui par quelle(s) personne(s).

 

LES ANCIENS NUMÉROS : « LE STOCK »
Lorsque M. Chalumeau me propose un contrat de cession pour récupérer le magazine INVINCIBLE, il m’annonce qu’il souhaite nous (MJStreet) céder le stock, à titre de compensation. Il m’explique que la vente des anciens numéros nous aiderait à financer les envois des magazines à venir. Il fait référence au même stock qui, selon ses dires, ne se vend plus, ou presque plus. C’est un paradoxe que je n’ai pas réussit à résoudre. Comment un stock qui ne se vend plus peut nous aider à financer les envois des futurs numéros? Même si une actualité jacksonienne peut susciter un intérêt ponctuel autour de ces anciens numéros, cela ne suffirait pas à nous fournir la trésorerie nécessaire. Sans oublier que, de son côté, Piccadilly a encaissé des abonnements dont certains d’entre eux ne sont toujours pas soldés.

Concernant ces abonnements à honorer en totalité ou en partie, j’ai proposé à M. Chalumeau de transférer à l’association MJStreet la somme correspondant aux abonnements restants (au prorata bien entendu). Il a refusé cette option. Dans l’état, je ne vois aucun intérêt à garder le stock, sentiment partagé par toute l’équipe de MJStreet. J’ai décidé donc de refuser le stock et en ai informé M. Chalumeau, l’invitant à en faire ce qu’il en souhaitait. M. Chalumeau a décidé de le détruire. Il aurait pu en garder une partie pour tenter de le vendre à son tour. Ce n’est pas le cas c’est ainsi que le stock des anciens numéros d’INVINCIBLE est, selon les dires de M. Chalumeau, parti au pilon.

L’équipe de MJStreet ne manquera pas en tout cas, dans la mesure du possible, de vous tenir au courant si nous arrivons à obtenir de nouveaux éléments. Nous espérons vivement que ce projet géré par Piccadilly arrivera à bon terme.

You may also like...

Laisser un commentaire